LES 4 PERIODES DES UNIVERS

cosmologie tibétaine astrologieLes univers nés ne sont pas éternels. Ils ont un commencement et une fin. Pour mesurer le temps, la tradition bouddhiste utilise la notion de kalpa. Le Mahâkalpa  est l’unité de mesure pour la durée d’un univers depuis sa formation jusqu’à sa destruction. Il est constitué de 4 kalpas  qui correspondent aux 4 phases d’évolution : formation,  maintien, destruction et vide. Chaque kalpa  est subdivisé en 20 petits kalpas.

La période de formation dure 20 petits kalpas. La cause de la création de l’univers est le karma des êtres du Mahakalpa précédent, leurs consciences survivent après la destruction et resurgissent peu à peu, après la période de vide. Se forme d’abord dans l’espace vide un vent léger qui s’accroît lentement et crée le mandala de l’air. En s’épaississant, il donne naissance à l’élément liquide, au mandala de l’eau. Puis l’eau supportée par le vent devient l’océan primordial, semblable à du lait, agité par le vent il crée ainsi l’age d’or de l’univers. Puis se forme une écume dense et jaune qui se solidifie donnant naissance au mandala de la terre. La terre devient une montagne autour de laquelle se condensent des nuages, qui donnent naissance à la pluie puis aux Océans salés. Se cristallisent ensuite des Joyaux qui donnent naissance au Mont Méru et aux sept montagnes qui l’entourent.

Puis naissent les continents et la montagne de fer circulaire qui ceinture l’univers. Cent fois dix millions d’univers naissent ainsi simultanément, constituant un grand univers. Des dieux du monde de la forme quitte alors le mont Méru pour coloniser les continents vides, c’est l’âge d’or où les humains sont semblables à des dieux, se nourrissent uniquement par leur méditation et sont exempts de maladies. Leur corps émet sa propre lumière, si bien qu’il n’y a ni jour ni nuit. Leur année de vie sont incalculables. En raison de souillures karmiques certains de ces êtres goûtent la substance crémeuse qui recouvre la terre, et peu à peu cette nourriture matérielle rend leurs corps grossiers, ils perdent alors leurs pouvoirs.  Puis quand cette nourriture délicieuse vient à s’épuiser, ils commencent à vivre des fruits de la terre.

Les désirs et les passions apparaissent, la luminosité décline, le sens de la propriété naît, le vol, la jalousie et les conflits, ainsi que les organes sexuels, la naissance au travers d’une matrice, la maladie et la mort. Les ténèbres enveloppent le monde, alors apparaissent dans le ciel, soleil, lune et étoiles. Certains êtres se retirent pour méditer, ils deviendront les premiers Maharishis. En raison de l’accumulation du mauvais karma, certains êtres renaîtront dans les royaumes inférieurs, ainsi sont créés les enfers et la ronde cruelle du samsara s’impose à nouveau.

La période de maintien dure également 20 petits kalpas. Durant la première partie la vie décroît. Puis pendant 18 kalpas, on assiste à une alternance de périodes de croissance et de décroissance. Durant les périodes de croissance l’univers est gouverné par un monarque le Chakravartin qui disparaît durant les périodes de décroissance, mais c’est le moment pour les Bouddhas de se manifester dans le monde. Chakravartins et Bouddhas ne se manifestent jamais simultanément dans l’univers. Nous sommes à l’heure actuelle dans une période de décroissance, au cours d’un kalpa fortuné, où doivent se manifester 1002 Bouddhas. Shakyamuni n’est que le quatrième de ceux-ci. Le suivant sera Maitreya, le Bouddha de l’amour. Quand la durée de vie diminue jusqu`à 30 ans s’abat une terrible famine. Quand elle atteint 20 ans, sept mois d’épidémie surviennent. Quand elle n’est plus que de 10 ans, une pluie d’armes tombe durant sept jours. Les rares survivants, sous l’inspiration des Bouddhas, pratiqueront à nouveau la vertu et la longévité s’accroîra à nouveau jusqu’à 84 000 ans à raison de 1 an tous les  200 ans.

La période de destruction mûrit en raison du karma des êtres. La destruction commence par celle des enfers et se poursuit des états infortunés aux plus élevés. La sphère du désir est détruite en premier : sept soleils surgissent et dessèchent le monde, le transformant en immense brasier puis en cendres. C’est donc l’élément  Feu qui détruit le monde du désir (Kâmaloka). Les dieux du monde de la forme pure (Rûpaloka)  sont ensuite détruits par l’élément Eau et Air. Seul le monde le plus élevé du monde de la forme et les dieux du sans-forme (Arupaloka), ne sont jamais détruits du fait de leur haute pureté. Ils ne meurent qu’à l’épuisement de leur karma.

Durant la période de vide aucun univers ne subsiste, aucun n’est créé durant 20 kalpas ce qui conclut le Grand Kalpa. Puis commence à nouveau un nouveau Mahakalpa et un nouvel univers apparaît.

Les 4 Yugas

Un petit kalpa est divisé en de nombreuses périodes, tels que les quatre Yugas : le Satya Yuga (âge d’or), le Trata Yuga (âge d’argent), le Dvapara Yuga (âge de bronze) et le Kâli Yuga (âge noir ou de fer). Leur durée est décroissante et une dégénérescence des conditions de vie a lieu.

Nous sommes actuellement dans le Kâli Yuga, l’âge noir que les tibétains surnomment nyikmai dü, « la lie des temps ». Durant cette période toute chose s’intensifie et s’accélère sous la pression du karma. Le temps de maturation karmique est beaucoup plus rapide et son énergie plus grande, autant pour les actes négatifs que positifs. Mais le Kâli Yuga est aussi une ère fortunée  durant laquelle 1002 Bouddhas se manifestent dans le monde. Il est donc aussi possible durant cette période d’accéder plus rapidement à la libération grâce aux enseignements du Bouddha.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *